SAINT LOUP GÉANGES

Site officiel de la Commune de SAINT LOUP GÉANGES (Saône et Loire - France)


Le Moulin de Saint-Loup


Le moulin de Saint-Loup existe depuis le 12ème siècle. Plusieurs seigneurs se sont associés pour cet "investissement" lourd pour l'époque : les seigneurs de Chaudenay, Saint-Loup-de-la-Salle et Merceuil ainsi que l'évêque de Chalon.

Au 13ème siècle, les moines de l'abbaye de Maizières, qui voulaient obtenir le "monopole meunier" sur la petite Dheune, rachètent ou se font donner les différentes parts du moulin. Les guerres de religion saccagent les domaines de l'abbaye et nécessitent la réparation du moulin.

Jusqu'en 1911, c'était un "moulin double" car il possédait deux roues de part et d'autre de la rivière et il était de plus juridiquement partagé entre les anciennes communes de Saint-Loup-de-la-Salle et Géanges.

En 1791, le moulin est vendu comme bien national. Plusieurs propriétaires se succèdent. En 1852, le 12 mai, un véritable déluge envahit à 9 heures du soir une trentaine de maisons de Saint-Loup et une douzaine d'habitations de Géanges. Le moulin est cerné par les eaux et son occupant, M. Roy, appelle au secours. Le tocsin retentit, M. Roy est sauvé par les sapeurs pompiers.  

Le moulin de Géanges est démonté en 1911. Celui de Saint-Loup est demeuré intact jusqu'à ce jour. La famille Génelot s'en occupe jusqu'en 1961. Le moulin est électrifié en 1946 en complément de la turbine qui avait pris la suite de la roue à aubes. Le moulin est acheté en 1961 par M. et Mme Bérardet. A l'expiration du bail Génelot, ils habitent le moulin en 1964. La mouture d'engros se poursuit jusqu'en 1970. 

Adhérant à l'association pour la sauvegarde des moulins de Saône-et-Loire, les propriétaires actuels organisent régulièrement des journées "portes ouvertes" fréquentées à chaque édition par de nombreux visiteurs.