SAINT LOUP GÉANGES

Site officiel de la Commune de SAINT LOUP GÉANGES (Saône et Loire - France)


La Croix-Grimon

IMG_1933 C.jpg

IMG_0549 C.jpg

IMG_0719 C.jpg

IMG_0709 C.jpg

En 1870, la paroisse de Saint Loup-de-la-Salle est menacée par l'invasion des troupes prussiennes qui se produit en Bourgogne.

Le bruit journalier du canon et la présence dans la commune du quartier général de l'armée française de l'Est semblent rendre imminentes les hostilités et les destructions sur le territoire communal.

Heureusement, l'invasion ne parvient pas jusque là, la paroisse est épargnée mais plusieurs familles ont à pleurer la perte d'un fils mort soit sur le champ de bataille, soit par les maladies, plus meurtrières que les balles adverses.

Un habitant du pays, Julien Bouchard, veut alors consacrer le souvenir de ces évènements en relevant, au lieu dit « la Croix-Grimon », une croix ancienne dont il ne subsiste que quelques restes informes.

Le nouveau monument, mémorial des victimes locales de la guerre de 1870, s'élève sur un piédestal sur lequel sont gravés les noms des soldats morts pour la France entre 1870 et 1871 ainsi que l'inscription latine suivante :

« Cette Croix, renversée par le temps, a été relevée pour remercier Dieu qui a daigné préserver cette paroisse de l'invasion ennemie. Monument de piété envers les jeunes gens morts pour la patrie par nos temps malheureux, consolation pour les parents et leurs amis, signe d'une meilleure espérance, sa restauration a été accomplie par Julien Bouchard, habitant de la paroisse, l'an du Seigneur 1872 ».

La Croix-Grimon fut inaugurée par une grande procession le dimanche 13 octobre 1872.

Suite au remembrement effectué en 1978, la Croix-Grimon se retrouva complètement englobée dans une parcelle agricole.

En 1990, une nouvelle réhabilitation eut lieu grâce au soutien financier du « Souvenir Français ».