SAINT LOUP GÉANGES

Site officiel de la Commune de SAINT LOUP GÉANGES (Saône et Loire - France)


Commémoration du 11 novembre 2018 : affluence et recueillement

Sous un beau soleil et avec une température très douce, les habitants de Saint-Loup-Géanges se sont retrouvés nombreux pour la commémoration du centenaire de l'armistice du 11 novembre 1918.

Plusieurs moments de recueillement ont eu lieu en compagnie des anciens combattants membres de la FNACA, des sapeurs-pompiers, de la chorale et des enfants des écoles :

- au cimetière communal devant les tombes des soldats de 1914-1918 morts au combat,

 

- place Joseph Délissey (près de l'église) où a été dévoilée une plaque commémorative rappelant l'aide financière apportée en 1921 par les anciennes communes de Saint-Loup-de-la-Salle et Géanges à la commune des Ardennes Nanteuil-sur-Aisne, totalement détruite pendant le 1er conflit mondial,

 

- devant l'église pendant la sonnerie de toutes les cloches durant 11 minutes, rappelant ainsi la signature de l'armistice le 11 novembre 1918 à 11h00,

- autour du monument aux Morts de Saint-Loup avec dépôt de gerbes, discours officiels, chants, lecture de poèmes et installation de colombes de la paix par différentes classes d'élèves.

(NB : les commémorations ont lieu chaque année civile en alternance devant le monument aux Morts de Saint-Loup ou devant celui de Géanges, 2017 à Géanges, 2018 à Saint-Loup, 2019 à Géanges, etc...)

 

 

A l'issue de la cérémonie, tous les participants se sont retrouvés au Foyer familial pour le traditionnel vin d'honneur où chacun a pu découvrir :

- la fresque historique complète de 1914 à 1918, retraçant les faits marquants de la Grande Guerre et rendant hommage à chacun des 50 soldats de la commune morts au champ d'honneur,

- des poèmes sur le thème de la paix par les enfants de la classe de CM2,

- une multitude de photos prises lors du spectacle théâtral et historique des 20 et 21 avril dernier "Du Front aux Champs", durant lequel 60 acteurs, bénévoles et tous habitants de Saint-Loup-Géanges, ont retracé devant plus de 500 spectateurs la vie à la campagne pendant le conflit de 1914-1918 au travers de lettres échangées entre un soldat de la commune parti au front et son épouse, restée au village.